problème de double quote

Christophe Martin christophe.martin at sdt.univ-brest.fr
Wed Jan 25 13:42:11 CET 2006



Vincent Lefevre a écrit :
> On 2006-01-24 18:07:30 +0100, Christophe Martin wrote:
> 
>>Vincent Lefevre a écrit :
>>
>>>Ouais, mais la solution des tableaux n'est pas une solution POSIX.
>>>Maintenant, pour ce que ça vaut...
>>
>>Je ne connais pas de systeme n'ayant pas de shell ne supportant pas
>>les tableaux (ou l'inverse ;-).
> 
> 
> Le shell de Solaris ne supporte pas les tableaux 
Ne me fait pas dire ce que j' ia pas dit. Je dit "Il existe un shell
sous solaris qui a des tableaux" en l'occurence /usr/xpg4/bin/sh ou
/bin/ksh

> (et n'est pas POSIX
> non plus).
Bref, tu reclames des trucs POSIX pour un shell qui ne l'est pas.
Sous Solaris, /bin/sh est similaire a /sbin/jsh (man de tout ca)
Le but de /sbin/jsh est juste d'avoir un shell capable de booter
la machine, et d'etre un shell static utilisable en single. Faut
pas lui en demander trop non plus.

> La solution est peut-être d'exécuter, si ça échoue, un ksh
> depuis le script en #!/bin/sh sur la suite du script, mais je ne sais
> pas comment faire.

#! /bin/sh

( a[0]=1 || exit 1 ) 2>/dev/null ||
	exec /bin/ksh "$0" ${1+"$@"}

> 
> 
>>Meme dans ce cas il reste "set -- '1 2 3' '4 5 6'" et "$@" que seuls
>>quelques shells tres decerebres
> 
> 
> Ce n'est pas propre de changer le $0 dans ces conditions.
> 
1) ca marche sous le /bin/sh de Solaris,
2) Ca ne change pas $0, ca change "$1" "$2" etc.... C'est BASH et son
appel bash -c 'bla bla bla' "$@" qui change "$0". A pas pareil.


Bon appetit.
Christophe.



More information about the Shell mailing list